La Grande Mosquée est sous contrôle Marocain: supprimons l’exécutif des musulmans!

09 Déc 2020 | Nouvelles

Le Vlaams Belang apprend avec aversion, mais sans être le moins du monde étonné, que la Grande Mosquée est sous l’influence des intérêts marocains avec à la clef des ingérences et de l’espionnage. Déduction logique: l’exécutif musulman a également été corrompu. Le Vlaams Belang demande la fermeture immédiate de l’Exécutif des musulmans et une réaffectation du bâtiment dit “Grande Mosquée”.

Le ministère de la Justice donne un avis négatif sur la reconnaissance de la Grande Mosquée du Parc du Cinquantenaire à Bruxelles. La gigantesque maison de prière a été sous l’influence directe des Saoudiens pendant des années, mais après une intense polémique, l’Arabie Saoudite s’est retirée. Mais maintenant, la mosquée semble être influencée par le Maroc. C’est frappant, car la gestion de la mosquée a été reprise par l’exécutif musulman, l’organisation censée représenter la communauté musulmane en Belgique et qui avait également déposé le dossier de la demande de reconnaissance. On parle même d’«ingérence et d’espionnage de la part des autorités Marocaines. Le Vlaams Belang demande que l’exécutif musulman soit dissous et que les espions soient arrêtés et traduits en justice.

«L’espionnage marocain va même si loin que les services de sécurité peuvent pointer du doigt jusqu’à trois employés, dont un gestionnaire!», déclare le député Dries Van Langenhove (Vlaams Belang). «La Grande Mosquée et l’exécutif musulman ont donc des espions marocains dans leurs rangs et comme si cela ne suffisait pas, le vice-président de l’association à but non lucratif AFOR (formation des imams dans le giron de l’exécutif musulman) dirige également la branche belge de Diyanet, qui dépend du ministère turc des Affaires religieuses et du président autoritaire Recep Erdogan. Bientôt, chaque pays musulman aura une influence et un contrôle sur l’Exécutif musulman et la Grande Mosquée, mais la Belgique n’y aura pas son mot à dire .

«Comme le Vlaams Belang le dit depuis plus de 40 ans, la politique de subvention et de facilitation de l’islam a complètement échoué»

Dries Van Langenhove

Membre de la Chambre des Représentants, Vlaams Belang

«Comme le Vlaams Belang le dit depuis plus de 40 ans, la politique de subvention et de facilitation de l’islam a complètement échoué», poursuit Van Langenhove. «Cette approche n’a pas eu pour résultat une plus grande influence de la Belgique dans l’islam, mais une plus grande influence des pays islamiques en Belgique. La Grande Mosquée, mais aussi l’exécutif musulman, servent les intérêts des puissances islamiques étrangères telles que le Maroc, la Turquie et l’Arabie Saoudite.

Le Vlaams Belang plaide donc pour la dissolution immédiate de l’exécutif musulman. De plus, le parti demande une nouvelle affectation du bâtiment qui a été construit en 1879 – mais qui n’a été utilisé comme mosquée qu’en 1978 (sous l’influence du roi Baudouin). Le bâtiment pourrait, par exemple, devenir un centre de formation où, entre autres, le néerlandais pourrait y être enseigné. C’est une bien meilleure clé pour l’intégration que l’islam subventionné. C’est dans ce contexte que Dries Van Langenhove interpellera le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne (Open Vld) au Parlement fédéral.

⬛