Petit florilège (avantageux) de ce qui se dit au sujet du Vlaams Belang

«Le Belang a influencé lourdement le débat au nord de pays, et par conséquent en Belgique. Le durcissement par différents gouvernements de la politique migratoire au cours des années répond certes au souhait d’une partie des électeurs, mais le Blok/Belang a « libéré » des paroles, des pensées, des idées et des politiques.»

Béatrice Delvaux dans Le Soir

 

«Le SP.A (socialistes flamands) n’est plus le parti des «travailleurs» depuis longtemps. Beaucoup de ces travailleurs votent pour le Vlaams Belang aujourd’hui. Les concepts de «gauche» ou «droite» les importent peu. Par contre, ce qui les intéressent, c’est un parti qui se préoccupe de leurs problèmes. Ou qui en donne l’impression. Un parti qui écoute le monde du travail et qui parle sa langue, avec des mandataires qui se mêlent à la population, même en dehors des périodes électorales.»

Journaliste Paul Geudens  dans la Gazet van Antwerpen

 

«Le parti le plus diabolique de l’époque, le sinistre VB, avait deux thèmes politiques de prédilection. Un: le VB remettait la société multiculturelle en question. Deux: Le VB ne croit pas au modèle Belge. Nous devons faire l’amère constatation que ces fondamentaux du VB de l’époque dominent largement le débat public d’aujourd’hui.»

Rédacteur Walter Pauli dans De Morgen

 

«Je remarque que le niveau des billets d’opinion du VB s’élève bien au-dessus des propos de bistrot. Quelqu’un comme Gerolf Annemans vous force parfois à réfléchir.»

Peter Vandermeersch dans Humo

Vous pourriez être intéressé ...