Le Vlaams Belang veut une Europe libre

Le Vlaams Belang s’affirme sans restriction comme un parti proeuropéen. L’Europe est le berceau de notre civilisation et la coopération au sein de l’Europe nous a apporté la paix, la prospérité et le bien-être. Mais, aujourd’hui, l’Union Européenne évolue de plus en plus vers un super-Etat qui s’approprie toujours plus de compétences originellement dévolues aux Etats membres. Ce faisant, cette Union-là met à mal le droit démocratique de décider appartenant aux peuples européens. Le Vlaams Belang veut mettre un terme à cette évolution de l’UE vers un super-Etat. Il serait en effet absurde de plaider pour un démantèlement de la Belgique pour la remplacer par une super-Belgique où une Flandre indépendante n’en sera au mieux qu’une province.

Pour garder en vie un euro follement coûteux et inopérant, l’Union Européenne veut s’inspirer du modèle Belge des transferts financiers. De cette façon, la Flandre ne sera plus seulement la vache à lait de l’Etat belge et de la Wallonie, elle pourra aussi pourvoir aux milliards d’euros nécessaires à la survie des différents pays du Sud de l’Europe.

L’actuel euro doit donc être abrogé et remplacé par une union monétaire entre des pays européens disposant d’économies comparables.

Les Accords de Schengen sont devenus, dans la pratique, une porte ouverte pour l’immigration illégale, le tourisme social et la criminalité transfrontalière. Les Etats membres doivent à nouveau contrôler leurs frontières et décider eux-mêmes qui et à quelle condition entre et/ou s’installe sur son territoire.

La Turquie n’est pas un pays européen, il n’y a donc aucune raison de la faire adhérer à l’Union Européenne.

Vous pourriez être intéressé ...