Barbara Pas, députée fédérale et chef de groupe du Vlaams Belang à la Chambre des représentants.

Communiqué de presse – 30 novembre 2016 – Les “revenants” de l’Etat Islamique ont toujours droit au chômage

 

Barbara Pas, députée fédérale et chef de groupe du Vlaams Belang à la Chambre des représentants.

Barbara Pas: « Même après les attentats à Zaventem, Bruxelles, Paris, Nice,… les djihadistes peuvent tranquillement toucher des allocations de chômage.”

Les combattants de l’Etat Islamique revenus en Belgique peuvent recevoir des allocations de chômage. C’est ce qu’il résulte de documents que la chef de groupe du Vlaams Belang à la Chambre des représentants, Barbara Pas, a pu obtenir du ministère de l’emploi du ministre CD&V Peeters.

Cette information est assez remarquable puisque le ministre Peeters avait communiqué sur les réseaux sociaux que les combattants partis en Syrie ne pouvaient plus jouir d’allocations de chômage depuis octobre 2015. Le ministère de Chris Peeters répond clairement à une question posée par la députée fédérale Barabara Pas: «Personne ne peut se voir retirer définitivement  le droit à des allocations.» Il n’est possible de perdre son droit aux allocations que pendant la période où la personne se trouve à l’étranger ou est rayée des registres de la population, précise-t-on. «Mais il récupère son droit aux allocations dès qu’il satisfait à nouveaux aux critères d’admission” ajoute le ministère de l’emploi. Récemment, ce sont encore 15 « revenants» de l’Etat Islamique qui ont été réinscrits au chômage.

Barbara Pas est sidérée par la confirmation de cette information: «Les déclarations du ministre Peeters vont totalement à l’encontre de sa réponse écrite, et signée de sa main, à une question que je lui ai posé. Ou il trompe volontairement la population, ou il signe des réponses à des parlementaires sans même les lire.» La sidération de Barbara Pas ne concerne pas que la forme, mais elle touche aussi le fond de la question: «Même après les attentats à Zaventem, Bruxelles, Paris, Nice,… les djihadistes peuvent passer tranquillement des zones de combat de l’EI aux salle d’attentes de l’Onem» .

Le Vlaams Belang propose de retirer la nationalité belge aux “revenants” de Syrie et de leur interdire l’accès  au territoire national. Barbara Pas précise: «Notre législation en matière de nationalité prévoit que ceux qui faillissent à leurs devoirs de citoyen peuvent se voir retirer la nationalité Belge. Les djihadistes qui ont commis les pires atrocités contre l’humanité tombent sans discussion dans cette catégorie.»  

Vous pourriez être intéressé ...